Oxygen Not Included

Quand je suis content, je vomis.

Oxygen Not Included

Un jour, l’équipe de Klei a voulu faire le jeu de survie-gestion le plus addictif du monde.
Le chargé des morts à la con dans Don’t Starve a dit :

– “Il faut que la vie n’y tienne qu’à un fil !”.
La comptable a glissé avec vice :
“Il faut que chaque ressource soit inscrite au bilan, jusqu’à l’air qu’on respire”.
Le designer a souligné l’importance du “côté Valérie Damido” du joueur.
Unanimes sur ces bases, tous attendaient l’étincelle créative ultime.
De son landau, le petit dernier du patron lâcha un pet sonore et pestilentiel,

en vomissant son biberon sur lui.
Dans un regard entendu, tous retournèrent alors à leur bureau.
Confiants et déterminés.

Oxygen Not Included (ONI à partir de dorénavant), est un jeu de survie en environnement hostile, comme Don’t Starve. Les plaines et forêts de sapins sont délaissées au profit du sous-sol d’un astéroïde, vu en coupe, dans lequel on creuse et construit brique par brique. Le nouveau jeu de Klei porte nos responsabilités au delà de la subsistance de notre petite personne. On est désormais chargé de la vie d’une colonie entière, de sa gestion jusque dans ses moindres détails, de la cuisine au récurage des toilettes.
Une polyvalence stimulante, dans laquelle se reconnaîtront beaucoup d’équipiers de restauration rapide.

Ha ça,courir dans les vapeurs de charbon ça doit piquer.

Colons irritables
On débute avec 3 duplicants sortis d’un portail de clonage, dans une cavité oxygénée. Un nouveau colon sera ensuite régulièrement disponible “à l’impression”. Chacun possède ses traits propres : un boulimique consomme beaucoup, une insomniaque fatiguera les autres, etc. À chacun également sa vocation (miner, bricoler, soigner, etc), qu’on peut développer via un arbre de compétences. La gestion des tâches fonctionne par un système de priorité très simple : on sélectionne le degré d’urgence sur une échelle de 1 à 10, qu’on applique aux zones voulues (un chantier, une réparation, un appareil à entretenir en priorité…).
Comme dans le Pas-de-Calais des années 30, nos petits mineurs de fond s’exécutent alors automatiquement, sans broncher et jusqu’à la mort s’il le faut.

Miction Impossible
ONI se démarque éminemment par sa gestion des liquides et gaz, corporels ou non. L’eau se puise et s’épuise à la source, l’oxygène (ou les gaz toxiques) circule en tenant compte de la pression des salles, et ne pas mettre de lavabo dans des toilettes fera le bonheur des germes. Il ne suffit pas de nettoyer un pipi accidentel pour le faire disparaître : il faut aussi vider le saut quelque part. Si vous êtes déjà du genre à vous tartiner de gel hydroalcoolique ou à vous rincer les amygdales au Destop® , vous ressortirez de ce jeu encore plus maniaque que vous ne l’êtes déjà. Ce qui n’est pas peu dire.

Ça parait évident, mais le jeu est extrêmement joli. Passer de la vue d’ensemble à un zoom sur un clampin est extrêmement plaisant tant les dessins sont fins. En période de calme, quel plaisir de passer librement de salle en salle voir nos amis trimer. Ici on court dans un générateur-roues-à-hamster, Martin fait griller des champignons, au jardin un binôme procède à la récolte, au sous-sol Diego est roulé en boule et pleure en tremblotant.
Sous le trait du studio, tout est beau comme un dessin animé pour enfant, gâté.

Gerbinal
Des toilettes bouchées, et Joshua se fait dessus dans la cuisine. Voyant ceci, Liam, qui a le cœur léger, vomit abondamment. Appelé en renfort pour nettoyer les deux grosses flaques, Ashkam attrape une vilaine diarrhée. Elle le trahira plus tard, aux abords de votre seule source d’eau potable, dont le bleu azure est désormais souillé de kaki. Ha, si seulement vous aviez entrepris de récurer les chiottes plus tôt.
Les exemples de réactions en chaîne s’étoffent au fur et à mesure que l’on progresse dans l’arbre des technologies. Si elles sont là pour améliorer et optimiser notre vie souterraine, chacune amène en même temps une couche supplémentaire de richesse (et de complexité). Par exemple, la chaudière à charbon permet d’alimenter plus d’appareils, mais produit du gaz carbonique qu’il faudra bien évacuer quelque part.

Flotch, flotch, flotch.

L’artisanat, première entreprise de France
Comment vas-tu-yaux de poêle ? Si cette boutade vous fait vous taper le cul sur le sol de rire, alors vous avez potentiellement un faible pour l’art de la plomberie. ONI vous parlera à vous, qui aimez aller aux toilettes sans invocation naturelle, juste pour le plaisir d’écouter se remplir la chasse d’eau, ou le temps d’un selfie avec un réducteur de pression rutilant. Qu’il s’agisse de rendre potable l’eau polluée, ou simplement d’aller pomper une nappe trop éloignée de votre QG, vous tirerez votre plaisir d’une large gamme de pièces de canalisations et de ventilation. De quoi déclencher des vocations de plombier-chauffagiste par milliers.
Des CFA aux écoles d’ingénieurs, on imagine sans peine des étudiants se défier à qui aura le meilleur réseau de tuyaux. “Haha, bien joué Pierre-Louis, mais tu as oublié d’installer un filtre derrière ta pompe !”

Situation hors de contrôle (détail).

Si on s’amuse immédiatement dans ONI, maîtriser toutes les technologies à la perfection et créer une base opérationnelle sur le long terme est une gageure. Le titre est moins punitif que Don’t Starve : il reste possible de redresser la barre avant l’effondrement en cas d’erreur, au prix de quelques vies.
Le génie de Klei est d’avoir parfaitement placé le curseur de la complexité. On tutoie la perfection logistique, dans un équilibre précaire et magnifique que viennent perturber épidémies, famines et autres joies de la vie en collectivité. Et à chaque défaite, on est certain de bâtir cette fois LA base parfaite, avec salle de massage et moulures au plafond. Connaissant les habitudes du studio en terme de suivi, la profondeur colossale du titre devrait devenir abyssale. Comme le gouffre à temps captivant qu’il est. Vous êtes prévenus.

Oxygen Not Included
Développeur / Éditeur : Klei Entertainment
23€

5 commentaires

  1. Hello,

    je découvre la Gazette du Game. C’est une saine lecture et je suis impressionné par la cadence de publication.
    Je reviendrai lire d’autres articles à l’occasion.

    Pour dire un mot (tout de même !) d’Oxygen Not Included… j’y ai pas joué. Mais ton article donne envie de s’y coller. Je l’inscris en bas de ma liste et je donnerai des nouvelles à ce propos à l’horizon 2025.

    Aimé par 1 personne

      • Je leur fais confiance pour ça, même si je n’ai pas accroché à Don’t Starve (Ouuuhouuu !!).

        En attendant, j’irai hanter d’autres de vos (tes ?) articles. Pour la prose, et le plaisir douteux d’allonger à l’excès ma liste de jeux à faire.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s