Totally Accurate Battle Simulator

Attaque sur les flans

Enfant, avez-vous déjà érigé des tours de Kaplas juste pour mieux les regarder s’effondrer ? Construit un village de Playmobil pour l’annihiler de loin avec des billes ? Bâti un château de sable pour défier la marée montante ? Attaché un pétard à n’importe quel jouet ? Organisé des combats de coqs dans la cave de votre grand-père ?

Si oui, vous regrettez probablement le paradis perdu de votre enfance. Mais il est possible – dans votre morne vie d’adulte – de retrouver cette félicité contemplative de la destruction joyeuse et gratuite. C’est ce que propose simplement Totally Accurate Battle Simulator (TABS), largué en early access par Landfall le 1er avril. Le studio, artisan de la physique rigolote depuis Stick Fight : The Game, passe cette fois aux affrontements de masse. Il s’agit de positionner ses unités sur le champs de bataille, pour éliminer de la manière la plus efficace possible ceux d’en face. Voici donc le gros prétexte à de nombreuses nigauderies guerrières, parmis lesquelles l’archer tireur de serpents, les lanceurs de galères, les hobbits sauteurs, les mammouths…Les environnements sont pour l’instant limités, en alternance entre plaines rurales et ruelles propices aux engorgements de fantassins.

De guerre molle

La partie tactique réside pour l’instant intégralement dans le choix des unités à combiner. Comprendre pas là qu’on ne donne aucun ordre : on place juste, puis on lance les hostilités. Jouer la force du nombre ne suffira pas forcément, et la limite de crédits alloués au recrutement pousse à affiner la sélection des armes. Physique et intelligence brinquebalantes oblige, il suffira souvent de relancer dans les mêmes conditions une bataille perdue de justesse en comptant sur la chance pour que, cette fois, notre minotaure parvienne à massacrer tous les nains. Mais plus que la victoire, c’est le spectacle qu’on vient chercher, avec une caméra libre et un mode slow-motion. Saturer une ruelle de paysans en embuscade, aligner 100 archers face à 3 mammouths pour refaire la bataille des Champs du Pelennor, sortir la catapulte pour faire valdinguer les lanciers…Les mouvements de foule, les corps qui volent, les bruits de tôles des boucliers : le jeu constitue un excellent détecteur de pisse-froids, tant le spectacle offert est prompt à faire pouffer le moins jouasse des beaux-frères.

Voilà, TABS c’est un simple tapis au milieu de notre chambre d’enfant, où l’on regarde s’entretuer – tel un Napoléon 1er en pilou-pilou – des jouets sélectionnés avec rigueur ou vice. C’est très marrant quelques heures, on en attendait pas plus. Ha si, quand même l’éditeur d’unités promis, pour créer nos propres soldats débiles ultimes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s